Salut,

Moi c’est Louis. Montréalais dans la trentaine, père avec une garde partagée. Blanc, francophone, québécois. Rien de bien particulier à déclarer. Un parmi des milliers de ses semblables sur l’île de Montréal. Amoureux de sa blonde, voyageur, créateur, entrepreneur… je pourrais vous énumérer des clichés à la tonne, mais vous avez compris le portrait!

On pourrait dire un privilégié. Homme blanc qui ne fait face à aucun défi majeur dans la vie. Une belle sécurité, un beau confort. Quelque chose que certainement plusieurs envient. Il faut l’admettre.

 

Et pourtant, quelque chose de va pas.

 

Ce qui ne va pas, c’est mon rapport à la masculinité. Ce qui devrait être un repère identitaire assez évident, mon genre, ne l’est soudainement plus. Du moins, il ne l’est plus depuis quelques années.

Un homme blanc aisé qui se plaint! A-t-il le droit, lui qui se plaint la bouche pleine? J’admets que l’image que je projette est en contradiction avec le vide intérieur que je ressens. Et avec le sentiment d’injustice qui l’accompagne.

Et pourquoi l’anonymat? Parler de masculinité et de masculinisme est un terrain qui me semble miné. M’exposer sur la place publique pour en parler et en débattre ne me plait pas du tout. Peut-être que lorsque je sentirai que je peux exposer ces idées dans un environnement qui ne soit pas hostile, alors je signerai. Oui oui, c’est de la peur. Et je l’assume. Chacun ses combats. Je choisi d’exprimer mes idées dans un environnement sécuritaire, avant tout pour me soulager du poids que je porte.

D’ailleurs je tiens à mentionner que c’est ma Blonde qui m’a suggérée de faire ce blogue. Elle a une écoute et ouverture formidable. Je lui rends hommage ici, car elle le mérite bien. Elle me soutient plus que personne dans mes explorations, mes doutes et mes peurs. Je suis conscient que ce n’est pas facile pour elle, que ça l’a confronte à plusieurs niveaux. Si elle n’est pas d’une patience infinie à tout moment, elle fait preuve d’une ouverture qui m’étonne et que j’admire (merci mon amour!).

Donc à sa suggestion j’écrirai dans ce blogue. Avant tout pour extérioriser ce qui me pèse et aussi pour le communiquer à d’autres. Car comme vous l’avez compris, à part ma blonde je n’ai pas beaucoup d’autres personnes à qui me dévoiler, car je ne me sens pas le courage de mes opinions dans ce domaine. Peut-être que ce que j’écrirai intéressera d’autres personnes, peut-être pas… mais je tiens à préciser que j’écris ce blogue au Je car je n’exprime que mon opinion ici. Je ne représente aucun groupe, aucun mouvement de quelque sorte. C’est une exploration personnelle, un partage de mes vues sur le monde et ça n’engage que moi. Vos commentaires sont les bienvenus, tant que le tout se fait dans le respect.

Je n’écris pas ce blogue contre des gens ou des groupes, mais bien pour les hommes en général. Mon but ici est leur bien-être, ici au Québec et partout dans le monde, car je crois que la situation des hommes n’est pas rose et qu’il y a des améliorations possibles. Et si le bien-être des hommes avance, je crois qu’il y aura nécessairement un impact positif sur l’ensemble du monde. Et je nous souhaite exactement ça, un monde meilleur.

Alors, hommes, femmes, hétéro, gay, jeune, vieux, de n’importe quelle origine… bienvenue dans ma tête de masculiniste non assumée. Bonne lecture!

– Louis M.